ST PIERRE ET MIQUELON

En collaboration avec le laboratoire BEBEST, le Museum d'Histoire naturelle et le CNRS. Il s'agit d'une expérimentation créative à partir de liens établis entre Art et Sciences. L'artiste travaille comme un membre de la mission scientifique et produit une recherche dans son champ disciplinaire au même titre que les chercheurs.

Dans le cadre de cette première mission effectuée en août 2017, j'ai suivi l'équipe du laboratoire BEBEST à St Pierre et Miquelon dans le cadre d'opérations de plongées avec installation de matériel et prélèvements biologiques au sein de cet ecosystème marin.

Mon travail de photographe s'est déroulé sur deux axes. Tout d'abord, le suivi opérationnel des scientifiques dans les phases de préparation, de réflexions et de plongée. L'important ici en tant que photographe étant d'apporter un point de vue sur l'objet de leur recherche et permettre de laisser une trace iconographique de la mission. Dans une seconde phase de travail j'ai photographié le paysage et procédé à mes installations à travers de micro expéditions dans les espaces naturels de l'île.

J'ai choisi de travailler de plusieurs manières et avec des appareils photographiques très différents pour marquer les différentes approches. Je vois cette production comme une sorte d'enquête autour du paysage et des pratiques scientifiques notamment autour de l'analyse de l'impact du réchauffement climatique sur la vie benthique.

La mission s'est également orientée sur une part de médiation auprès du public avec un Workshop organisé au sein du musée de l'Arche. En thématisant autour de plusieurs approches paysagères, un groupe de travail a été formé pour produire des photographies autour du territoire et les analyser lors d'une prochaine mission en juin 2018.

Cette mission a été financée par la DCSTEP de St Pierre et Miquelon et par BEBEST dont les soutiens solides ont permis de produire dans de très bonnes conditions.

La coordination du projet a été piloté par Fovearts qui en assure la diffusion et la représentation auprès des réseaux Art et Science et auprès des institutions soutenant la mission.

 

Vous trouverez à la suite trois portfolios illustrant ce premier séjour. 

- Les visuels d'un workshop mené sur l'archipel auprès des doyens de l'île de St Pierre.

- Un journal de bord sur les opérations scientifiques qui a été réalisé au Polaroid.

- Une série sur l'insertion des scientifiques dans le territoire avec une construction iconographique en miroir mêlant Architecture, paysages et actions de recherche.

 

Mémoires vivantes à St Pierre, les doyens du bout du Monde, mission 2018.

En suivant les scientifiques travaillant sur le réchauffement, la question de la mémoire des lieux conservée par la vie aquatique était au coeur de leurs propos. Certains coquillages sont la trace vivante du réchauffement en cours depuis environ quarante ans. Afin de travailler en miroir sur cette question, je me suis intéressé aux doyens de l'île, principalement nés à la fin des années 1920, et qui ont vécu la grande pêche, puis l'extinction progressive de la morue, et aujourd'hui des hivers parfois sans neige doublé d'étés moins chauds. L'érosion accélérée ces dernières années sur certains traits de cote montre témoigne de la disparition de maisons, de chemins, d'ateliers, encore bien debout il y a quelques décennies mais désormais disparus.Les photographies ici n'ont pas la visualité du choc attendu quand on parle de réchauffement et d'écologie, mais ces doyens sont les témoins qu'à l'échelle d'une vie humaine ce territoire insulaire subit des mutations physiques que l'on imagine d'avantage étalées sur des centaines voir des milliers d'années.Le fil de la mémoire s'éteindra quand eux s'éteindront aussi, cette récolte photo poétique a modestement valeur de trace pour ne pas oublier.

La production a été permise par la mise en place d'un workshop organisé par Fovearts. Le projet a été soutenu et financé par la DCSTEP de St Pierre et Miquelon et par le laboratoire international BEBEST.

 

Workshop Mémoires vivantes, 2018

Journal Polaroid de mission

Reportage recherche et territoire, missions 2017 et 2018

Inside Outside, création personnelle 2018

Création personnelle - 2017/2018